- ORGANISER MON MARIAGE -
mariage algerois

Les traditions du mariage algérois

Le mariage algérois peut durer jusqu’à sept jours. La fête algérienne commencent dès le début de la semaine où les familles commencent à préparer des pâtisseries orientales pour toute la durée de l’événement. Retour sur les principaux événements du déroulement d’un mariage algérois.

Le premier jour d’un mariage algérois traditionnel

La mariée algérienne se rend au hammam avec les femmes de sa famille et ses amies. Pendant le hammam, la jeune mariée doit y porter une fota, une tenue en tissu doré allant de la poitrine aux genoux. Elle portera aussi une bnika sur la tête et des sabots de bois aux pieds. Elle est accueillie dans le hammam par les autres femmes qui la reçoivent avec des cris de youyou et plusieurs chants commencent comme « ya lhamam el rali djaw lik el bnate ».

Ensuite et selon la coutume d’un mariage algérois, chaque femme va prendre soin de la future épouse algérienne. Tout le monde va être aux petits soins pour la reine de cette journée afin de la sublimer. On lui fait un masque à l’argile, une épilation complète etc… À l’intérieur de « lbite skhoune », toutes les personnes présentes au hammam passent un bon moment et les femmes les plus âgées vérifient que toutes les traditions ancestrales sont bien respectées.

Le deuxième jour du mariage

Le deuxième jour est celui du El khouara. C’est un événement qui a lieu dans une salle des fêtes et où la mère de la jeune épouse algérienne va inviter tous les proches et ses amies à venir découvrir les robes orientales de sa fille. Elle invite aussi les femmes de la famille du marié pour cette réunion. Alors qu’un orchestre ou un dj oriental anime la salle de mariage, la future conjointe maghrébine défile devant tout le monde en portant ses diverses tenues. Ainsi, elle va porter sa robe de fiançailles, une bedroune, une chedda, une fergani, un karakou, une robe blanche et bien d’autres encore. En Algérie, on appelle ce défilé la Tesdira. Un photographe peut également être présent pour prendre des clichés souvenirs de la fiancée dans ses belles tenues.

Le jour 3 du mariage algérois

Comme le veut la coutume algérienne d’un mariage algérois, on arrive à présent à la cérémonie du El taâliq qui est le repas du soir et la cérémonie du henné. Le trousseau de la mariée a été fait par les femmes de sa famille qui ont rangé tout ça dans ses valises pour l’acheminer vers sa nouvelle maison de futurs mariés maghrébins. Des cris de youyous sont entamés quand les affaires de la future épouse musulmane sortent du toit familial. Ce sont les femmes deux deux familles qui ont le devoir d’amener à bon port le trousseau de la mariée dans son nouveau chez soi avec son mari. Les beaux-parents les accueillent avec de la pâtisserie orientale et de la limonade.

Ensuite, pendant dans la soirée du mariage oriental, un délicieux repas est servi pour les convives et la belle famille de la fiancée. Ce repas aussi appelé Sfari, est placé sous le signe du père et est composé par exemple d’une chorba, des boureks, de la chetiha elhem et d’un panier de fruits assortis.

Après le repas oriental terminé, la cérémonie du henné comme dans tous les mariages algérois peut commencer. La future épouse arabe est habillée d’un peignoir rose et on doit cacher son visage avec un Ftoul comme un foulard. Pendant ce petit jeu, la belle-mère chante des Tekdims et demande à sa belle fille d’enlever la chaussure de son pied droit pour casser des œufs. Selon la coutume locale, cette action est un signe de fécondité.

Par la suite, on va sublimer les paumes de la main de la mariée avec du henné qui est toujours sous son foulard caché. Une tradition veut que la belle-mère prenne le soin de mettre deux louis d’or au creux de la main de la future mariée. Mais c’est une dame assez âgée qui s’occupera du mélange et de la pose du henné. Lors du déroulement de cette soirée orientale, il y aura aussi la présentation du Tbek. C’est une offrande que la belle-famille donne à l’épouse maghrébine. Ce cadeau est souvent composé d’une parure en or, de la lingerie, des produits de beauté ou encore une tenue traditionnelle comme le caftan. Tout dépend du budget de chacun..

Le quatrième jour du mariage algérois

La nuit passe et c’est un nouveau jour pour la mariée algérienne. En effet, ce jour marque le départ officielle de la mariée vers sa nouvelle maison. Avant cela, la future épouse maghrébine part au coiffeur et se fait un maquillage libanais tandis que la famille organise et prépare les dernières touches de la fête orientale.

Pendant que l’orchestre traditionnel entame des rythmes endiablés, six femmes doivent aller chercher la jeune mariée. Après un long moment d’émotions dû aux au revoir, le père sort sa fille de la maison vêtue d’un bernous au-dessus de sa robe. Ce dernier doit placer sa main sur le cadre de la porte pour faire en sorte que sa fille puisse passer en dessous. Selon le mariage algérois, ce geste est très symbolique pour la population locale car il signifie que le père donne sa bénédiction à sa fille pour quitter le toit familial. Le père va accompagner sa fille jusqu’à sa voiture de mariage qui a été magnifiquement décorée avec des fleurs par les femmes mariées de sa famille proche. Le cortège est en place direction une des nombreuses salle des fêtes se situant dans la capitale de l’Algérie. À l’entrée de la salle, la belle-mère souhaite la bienvenue à sa belle-fille avec un verre de lait, des dattes et parfois une clé. C’est une coutume très fréquente chez un mariage algérois et qui annonce une bonne entente dans un couple et est un atout de poids pour la procréation et la longévité d’un nouveau couple de mariés musulman. Durant tout l’après-midi, la mariée va se vêtir une nouvelle fois de ses robes algériennes. Pendant le défilé où elle sera en robe blanche, le marié fera son entrée pour le moment tant inattendu de l’échange des alliances pour officialiser le mariage du couple algérien.

Le dernier jour du mariage algérois

Le lendemain des festivités, un déjeuner est programmé à l’intention des parents de la nouvelle épouse comme le veut la tradition en Algérie. Le matin, les hommes des deux familles vont à la prière du « dhor » tandis que l’après midi, des gâteaux orientaux sont servis. Après des heures d’échanges et de discussions, les convives partent et laissent la jeune fiancée dans les bras de sa nouvelle famille. A compter de ce jour et pendant une semaine, la mariée devra uniquement porter ses tenues orientales et traditionnelles. Elle sera même exemptée de faire le ménage durant ce lapse de temps. Le septième et dernier jour, la mariée se rend au hammam avec ses parents et quelques amies. Passé ce délai hebdomadaire, la jeune fille et son nouveau statut de femme mariée aura la possibilité de voler de ses propres ailes.

Et vous racontez-nous votre mariage algérois?

Vous aimez ce produit? Notez le: 
Les traditions du mariage algérois
5 sur 5 (4 votes)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...

Notre coup de coeur

mariage musulman

Les traditions du mariage musulman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *