- ORGANISER MON MARIAGE -
mariage musulman

Les traditions du mariage musulman

Si deux particuliers souhaitent se marier selon le mariage musulman, le Coran indique qu’il y a certaines conditions à respecter pour célébrer un tel événement comme le veut la tradition. Il y a surtout des conditions et des coutumes à respecter pour faire de ce mariage une fête riche en couleur et en émotions. Vous trouverez ici tout ce qu’il faut savoir pour faire un beau mariage oriental tout en respectant la religion musulmane.

Le choix des époux musulmans

Lors d’un mariage musulman, la demande de mariage doit provenir du futur mari. La femme est libre de décider si elle a envie d’accepter la demande d’union de l’homme car l’accord des deux futurs mariés est obligatoire. En effet, le mariage musulman est conclu par consentement mutuel entre la femme et l’homme et l’aval des deux parties est nécessaire pour officialiser l’union. Toutefois, il peut arriver que si la jeune femme est encore vierge, les parents prennent la décision par eux même de marier leur fille à un homme, mais jamais sans son consentement. S’il n’y a aucun problème pour que le mariage oriental puisse se réaliser (divorce en cours etc..), un document de mariage est rédigé entre le fiancé et le père de la future mariée, qui doit obligatoire obtenir l’accord de sa fille pour signer le contrat. Il se peut également que le tuteur matrimonial soit également le frère de la future épouse si le père est indisposé…

Le statut des mariés pour un mariage musulman

Pour valider le mariage musulman des futurs époux maghrébins ou non, un mariage civil doit être réalisé au préalable selon la Mosquée de Paris. Ensuite il est important que le mariage religieux soit effectué avant la consommation de l’union. Pour les personnes divorcées, il faut savoir que l’islam reconnaît le droit au divorce. C’est important car pour ceux qui veulent se remarier, ces personnes là doivent attendre un délai de trois mois après l’officialisation définitive de leur divorce. On appelle ça le délai de viduité. Ce lapse de temps permet la vérification d’une possible grossesse de la future conjointe avec son ex mari. En effet, afin de pouvoir se remarier avec un autre, la femme musulmane doit se trouver entièrement libre. Par contre, si grossesse il y a, la demande en mariage ne pourra être faite que suite à l’accouchement. Dernière chose, si le marie ou la femme se retrouve veuf ou veuve, le délai se prolonge à 4 mois et 10 jours.

Le mariage mixte entre une personne musulmane et non musulman

Le Coran indique qu’un pratiquant musulman peut épouser une personne qui ne l’est pas, à condition que cette personne croit en une religion monothéiste comme le judaisme ou le christianisme. L’alliance d’un musulman et d’une personne non croyante ou polythéiste (bouddhisme) est strictement interdite indique la tradition. En effet la tradition musulmane veut que l’épouse juive ou chrétienne reste libre de pratiquer la religion qu’elle souhaite après le mariage musulman, marocain, algérien, tunisien, kabyle ou berbère. Pour les maghrébins, il faut savoir que leurs enfants devront obligatoirement suivre la religion musulmane et même si la mère est chrétienne et vice versa. A savoir aussi que la mère de croyance non musulmane ne pourra obtenir la garde de ses enfants si le conjoint venait à divorcer ou mourir. La garde des enfants sera alors confiée à une famille parente qui pratique la religion arabe. De la même manière, le conjoint encore en vie n’héritera pas de façon automatique de son mari décédé. Par contre, si la femme se convertit à la religion islamique, tous ces droits lui seront remis.

Pour terminer, la femme maghrébine est obligé de se marier et s’unir avec un musulman. Si l’élu n’est pas de cette croyance, il ne pourra être autorisé à épouser sa fiancée que si ce dernier émet l’envie de se convertir à l’islam. Il devra alors suivre une formation religieuse qui peut durer plusieurs mois pour attester par un certificat, sa reconversion.

Organiser un mariage musulman

Et vous, avez-vous déjà épousé un musulman ou une musulmane?

Vous aimez ce produit? Notez le: 
Les traditions du mariage musulman
22.3 sur 5 (10 votes)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...

Notre coup de coeur

mariage turc

Les traditions d’un mariage turc

3 avis

  1. Salam,
    il n’est pas obligatoire d’avoir un certificat de conversion pour se marier en France, c’est juste pour faire reconnaitre son mariage au consulat qu’il faut que l’homme « converti » présente ce type de document, pour les obtenir, il suffit d’aller au consulat, et les modalités dépendent des pays, pour le consulat du Maroc, c’est très simple, il suffit de se déclarer musulman et de donner les papiers devant un notaire et le tour est joué, ça prend quelques minutes. Il n’y a aucune formation religieuse requise, pour ça, c’est à la fille et sa famille de s’assurer que la personne est bien musulmane.

  2. bonjour je suis un homme de 43ans. Je suis de paris et je cherche une femme pour mariage merci

  3. Bonjour. Je vis en Belgique je vais me marier en Algérie. ..au mois de juin. ..évidemment je ne connais pas vraiment les coutumes en Algérie. … Au mois d avril je vais me convertir et faire mes fiançailles. …donc au mois de juin nous devrons officialiser notre mariage. Ma future femme m’a dit qu’après l’acte de mariage on ne peut pas consumer le mariage car vu que j’habite en Belgique, je doit aussi faire valider le mariage dans mon pays d’origine. Elle me dit également qu’il est préférable d’attendre le certificat de l islam. Comme je connais pas les traditions en Algérie. ..pourriez vous m’aider sur ce sujet cela me serait vraiment utile à mieux comprendre. Je sais que ma future épouse et la famille sont très praticant dans l’islam. Et en plus elle ne parle pas très bien le français. J’ai besoin de votre réponse. Merci beaucoup. Cordialement mr Semal
    Inchallah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *