beurette

Que signifie le mot beurette ?

Durant les années 1980, émerge en France une nouvelle culture venu des descendants des immigrés d’Afrique du Nord. De nombreuses dénominations pour les nommer ont été utilisé mais est resté le terme de beur. Le mot beur est utilisé par ces descendants d’immigrés pour se qualifier eux-mêmes et ainsi se différencier de la culture française présente à cette époque-là. Ce nouveau mode d’expression culturelle permet d’extérioriser à leur manière les problèmes auxquels ils font face dans la vie de tous les jours en France.

L’origine du mot beur

A l’origine, le mot beur qui donne au féminin beurette est apparu dans les années 80 en France dans les cités puis il a été vulgarisé jusqu’à être connue de tous. Il désigne les personnes nées en France dont les parents sont immigrés d’Afrique du Nord (Algérie, Maroc, Tunisie etc.)
Le mot beur vient du verlan c’est-à-dire de l’inversion des syllabes du mot « arabe » (a-ra-beu). Il est très utilisé par les jeunes dans le langage courant mais au fur et à mesure celui-ci a eu une connotation péjorative même raciste car très proche du mot « beurre » phonétiquement. Depuis l’utilisation de ce terme est très controversé et n’est plus utilisé par les personnes nées en France issu de l’immigration d’Afrique du Nord et seulement par une petite population pour « se moquer » de la communauté maghrébine.

La culture beur

Les enfants d’immigrés dans les années 70-80 ont créée en France une culture dite la culture beur. Cette culture se base sur un ensemble de comportement, de modes de vie, l’apparition de films et musique d’un nouveau genre. Se sentant perdu et partagé entre deux cultures, d’un côté celle du pays d’origine et de l’autre celle du pays de naissance, ses enfants ont alors mis en place cette nouvelle culture dans le but de s’exprimer sur les difficultés qu’ils ont pu rencontrer. Ainsi nous pouvons voire qu’a été créer par exemple une radio nommé « Beur FM ». Cette radio se décrit comme étant la radio de la diversité et diffuse principalement de la rai et du rnb. L’exemple de la radio beur montre bien que ces jeunes enfants d’immigrés veulent se différencier et que le seul moyen qu’ils ont trouvé pour cela n’est rien d’autre que la culture. Les porteurs de cette nouvelle culture revendiquent une place dans la culture française mais aussi le mal être ressenti en tant que jeune français(e) issu de l’immigration. Ils se sont alors créer une propre identité mélangeant les deux cultures.

Le stéréotype de la beurette et définition

Le terme féminin beurette désigne dans les années 1980 les femmes issues de l’immigration et naît en France.
Actuellement, ce terme n’a plus du tout la même définition ni connotation. En effet, si l’on souhaite faire des recherches sur internet on découvre immédiatement que le mot beurette à une connotation pornographique ce qui, à l’époque n’était pas le cas. La sexualisation de la femme française issu de l’immigration d’Afrique du Nord est apparue dans les années 2000 et ce sont surtout les jeunes qui utilisent ce mot dans ce contexte. Le mot beurette désigne alors pour les jeunes une femme d’origine maghrébine plutôt vulgaire, portant beaucoup de maquillage et qui est peu respectable. L’utilisation du mot beurette est alors très péjorative, cela rabaisse les jeunes femmes en leur montrant qu’elles ne sont pas d’assez bonnes musulmanes et qu’elles sont vulgaires. Ce mot est même parfois utilisé pour des filles qui ne sont pas d’origine maghrébine, ça en est donc devenu une insulte.
Maintenant que ce mot a été complètement détourné de sa définition principale il n’est quasiment plus utilisé pour désigner les jeunes femmes issues de l’immigration.

Top 5 des personnes célèbres représentatif de la culture beur

De nombreuses personnalités sont porteur de la culture beur par les médias et cela depuis des années. Certaines sont plus connues que d’autres mais pourtant ils participent tous à la représentation de cette culture.

Azouz Begag

Un des premiers à représenter la culture beur est Azouz Begag un homme politique et écrivain né à Lyon de parents originaire d’Algérie. Dès son plus jeune âge il a été confronté a du racisme c’est pourquoi il a beaucoup œuvré pour la cause.

Jamel Debbouze et Leila Bekhti

Deux acteurs français sont considérés comme les piliers de la culture beur, Jamel Debbouze et Leila Bekhti. Ils ont fait de leur différence une force, ce qui leur a permit de se hisser en haut de l’affiche tout en représentant avec fierté la culture dite beur.

Zinedine Zidane et Karim Benzema

Des joueurs de football comme Zinedine Zidane et Karim Benzema sont aussi présent dans la culture beur. Lors de la victoire de la coupe du monde en 1998 où Zinedine Zidane a participé l’expression « Black Blanc Beur » a été reprise pour caractériser l’équipe de France et sa diversité au sein de l’équipe. Nous retrouvons donc la culture beur dans de nombreux domaines en France et cela à toute les échelles.

Conclusion

La culture beur originellement est un mélange entre la culture des pays d’Afrique du Nord et la culture française. Très longtemps utilisé par les immigrés eux même pour se définir, ce mot issu de l’inversion du mot « arabe » est désormais utilisé de manière péjorative par la majorité de la population. Progressivement ce terme a donc été rejeté par les immigrés puis est actuellement totalement abandonné. Aujourd’hui pour désigner ses jeunes issus de l’immigration on a remplacé le terme de beur par le mot « rebeu » issus du verlan de beur. Mais la signification reste plus ou moins la même.

Ainsi l’ambiguïté du mot beur a poussé la population française à totalement abandonner ce mot qui est considéré maintenant comme une insulte voir même du racisme envers la communauté maghrébine. Il est tout à fait normal pour ces jeunes qu’ils aient un attachement envers leur pays d’origine malgré le fait qu’ils vivent et qu’ils soient nés en France mais les générations évoluent et la culture beur s’éteint petit à petit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *