mariage-marocain

Les traditions du mariage marocain

Le mariage marocain est une grande fête sur plusieurs jours, ponctuée de traditions. Les mariages contemporains s’européanisent de plus en plus, sans toutefois gommer toutes les coutumes originelles du mariage marocain. Quelles sont-elles ? Présentation de ce mariage musulman.

La famille au cœur du mariage marocain

La famille est l’une des préoccupations constantes des couples marocains. S’unir en se pliant aux traditions marque un signe de respect envers les parents et envers la religion. La bénédiction de leurs familles respectives est importante pour le jeune couple, qui observera plusieurs rituels avant l’officialisation de leur union, assortie d’une fête qui dure plusieurs jours, en présence de nombreux convives.

La kethba, les fiançailles marocaines

Les fiançailles, nommées la kethba, constituent un préambule obligatoire au mariage marocain. La main de la future épouse est demandée par les parents du soupirant aux parents de la jeune femme. Ce n’est qu’après un accord entre les deux familles que les jeunes gens sont officiellement fiancés et que la phase préparatoire du mariage peut commencer. Les pourparlers portent sur divers points, comme le montant de la dot, le budget, la date du mariage, la liste de mariage, le lieu de réception…Les fiançailles sont souvent longues, elles peuvent durer plusieurs mois.

La phase préparatoire du mariage marocain

La préparation du mariage mobilise souvent une partie de la famille, compte tenu de toutes les démarches à effectuer. La plus belle salle est recherchée pour accueillir le cortège nuptial, les traiteurs sont testés, de même que les orchestres musicaux. La meilleur negafa est aussi choisie avec attention, car elle a la lourde responsabilité de sublimer la mariée pendant ses noces, en lui proposant les robes et les bijoux qu’elle portera, mais aussi en s’occupant de sa coiffure et de son maquillage. Les invitations sont adressées aux convives, par courrier et/ou par téléphone. Le bouche à oreilles opère aussi, et les cortèges regroupent souvent plusieurs centaines de personnes. C’est pendant la phase des préparatifs du mariage que les époux signent leur contrat de mariage. C’est la cérémonie du « al kaghet ». Cette cérémonie est restreinte aux seuls parents proches. Les deux conjoints signent le document de mariage marocain, qui est dûment rédigé par un adoul.

Les rituels observés à l’approche du mariage marocain

Quelques jours seulement avant le mariage, la mariée se prête à plusieurs cérémonies. Il y a tout d’abord le bain de lait, pris au hammam, en compagnie des femmes de sa famille. Cette séance au hammam est réputée purifiée la jeune femme avant son mariage, sur fond de youyous et de chants, dans l’ambiance feutrée des bougies. Après ce bain de lait pourra se tenir l’importante cérémonie du henné, récurrente dans les mariages orientaux. Pour cette cérémonie, la mariée est vêtue de vert. La cérémonie du henné se déroule en musique, avec des chants et des danses. Le tatouage au henné des mains et des pieds de la mariée est confié à une nekacha. Il est fréquent que les invités se tatouent aussi pour l’événement, car le henné est associé à la prospérité et au bonheur.

Le soir, une fête est organisée, « la hdiyya ». La mariée reçoit des cadeaux de la part de son mari et de sa belle famille, dont des caftans, qu’elle revêtira dans la soirée et des gâteaux, les taifours, avec du sucre, symbolisant le bonheur, et du lait, symbole de pureté.

Le déroulé de la cérémonie du mariage marocain

Le jour du mariage, la mariée maghrébine rejoint sa negafa dans un salon de beauté pour y être maquillée, coiffée et habillée. La mariée est sublimée avant de rejoindre son promis.
Pendant la mise en beauté de la mariée, les invités se pressent sur le lieu de réception, dès 21h. La fête bas déjà son plein grâce à un orchestre oriental qui joue les chansons de mariage marocaine et grâce aux collations proposées par des serveurs, comme des fruits secs, la fakia, et des petits fours, accompagnées de jus de fruits ou de thé.
L’entrée de la mariée marocaine se fait en général vers 23h. Elle est vêtue d’une Tachkita, c’est-à-dire une robe blanche soyeuse avec une large ceinture. La mariée entre dans la salle de réception installée sur une amaryia. Il s’agit d’une sorte de chaise avec porteur, très élégante. La mariée, telle une reine, sera ainsi promenée dans toute la salle pour être bien visible de tous les convives.

Elle rejoint alors son époux, et s’installent sur un trône. Il s’agit souvent d’une estrade, qui permet aux mariés d’être admirés par tous les convives, tout en étant installés confortablement sur des coussins moelleux et bien rembourrés. Au cours de la soirée, la mariée apparaît vêtue de sept robes et parures de bijoux différentes, dont l’une au moins des tenues est représentative de la région d’origine de ses parents (Berbère, Fès, Kabyle…).

Le dîner du mariage se déroule en trois services. Il débute par une pastilla, sorte de tarte à pâte feuilletée traditionnelle. Le festin continue avec un copieux plat de viande (couscous, tajine, méchoui). Un dessert sera ensuite proposé, ainsi qu’une incontournable corbeille de fruits. La fête se poursuit jusqu’à l’aube. Peu avant la fin de la cérémonie, la mariée revêt une robe blanche occidentale.

Le lendemain de cette cérémonie grandiose, les jeunes mariés reçoivent la visite de la famille de l’épouse, qui apporte le petit-déjeuner. Les époux passeront la semaine à rendre visite aux membres de leurs familles et à leurs amis pour les remercier. Certaines coutumes peuvent varier selon la région d’origine des familles des conjoints. On note une tendance à l’européanisation du mariage marocain, bien que les jeunes mariés s’efforcent de suivre au maximum les traditions liées à cet événement.

Le lieu de la cérémonie du mariage marocain

La cérémonie du mariage peut se dérouler dans une grande salle, dans un riad, dans la maison familiale, dans la rue, dans un jardin…Tout dépend des moyens financiers des familles. La site proposant une vue dégagée sur la mer sont actuellement très prisés. Toutefois, le mariage est une grande fête pour laquelle on regarde peu à la dépense.

La dot de la mariée marocaine

Au Maroc, la dot est payée par le mari. Son montant fait l’objet d’un accord entre les familles, et il est inscrit dans le contrat « al kaghet » rédigé par l’adoul et signé par les époux.
La mariée se voit ainsi remettre moults présents durant les fiançailles et les festivités du mariage. Ces cadeaux font souvent partie de la dot.

Les tenues des mariés marocains

La mariée opère donc à un véritable défilé, puisqu’elle enfile pas moins de 7 tenues au cours de la soirée. Robes traditionnelles et Caftans s’enchainent après la Takchita, avec même, en fin de cérémonie, une robe blanche européenne. Une tenue régionale sera portée au cours de la soirée : la Fassiya pour les originaires de Fès, la R’batia pour la région de Rabat, la Saharouya symbole de la région du Sahara, la Soussia pour les originaires de la région de Sousse ou la Chamaliya pour les originaires du Nord du pays. Le marié revêt quant à lui un jabador ou une gandoura et une djellaba.

La musique, fil rouge du mariage marocain

La musique est un fil rouge durant la cérémonie de mariage marocaine. Les chants, les danses, l’orchestre, le dj oriental et le dakka marrakchia accompagnent les jeunes mariés durant toutes leurs noces, dès les fiançailles.

L’amariya

L’amariya ou amaria est une sorte de chaise à porteur très élégante, avec beaucoup d’ornements, qui permet aux mariés de faire leur entrée. Le mari comme son épouse seront portés deux fois au cours de la soirée. L’épouse fait sa première entrée dans la salle de cérémonie en Amaria, alors qu’elle est vêtue de la Takchita. Son deuxième porté en amaria se fait lorsqu’elle revêt la tenue traditionnelle régionale. Le mari fait aussi une entrée remarquée alors qu’il est installé sur une Amaria. Lors de son premier passage en Amaria, il porte un Jabador, blanc ou gris clair. Pour le deuxième passage, il revêt une djellaba. Les porteurs peuvent être des membres de la famille ou non. Ils sont aujourd’hui souvent recrutés, comme la neggafa qui s’assure de la mise en beauté de la mariée.

La negafa

La negafa joue un grand rôle dans le déroulé du mariage et ce, dès les fiançailles. C’est elle qui fournit les robes de la mariée et ses bijoux. Elle assiste aux essais et effectue les retouches si nécessaire. C’est elle qui prépare la mariée pour la cérémonie du hammam, ainsi que pour la cérémonie du henné. Le jour J, elle assure la mise en beauté de la mariée, au niveau de son maquillage et de sa coiffure. Avec ses assistantes, la negafa aide la mariée lors de ses changements de tenue. Ainsi, la mariée peut avoir jusqu’à quatre personnes à son service pour l’accompagner durant ses noces et elle est toujours à son avantage, même pendant les séances photos.

L’adoul

C’est l’adoul qui a en charge la rédaction de l’acte qui officialise le mariage. Il intervient durant la cérémonie de « al kaghet », littéralement « les papiers ». L’adoul y inscrit des mentions légalesn ainsi que certains termes négociés entre les familles, comme par exemple le montant de la dot. L’acte est ratifié par les deux conjoints, en présence de leurs parents proches uniquement. L’union est ensuite célébrée en petit comité.

Le traiteur pour le repas de mariage marocain

Le repas d’un mariage marocain est très copieux, et les invités très nombreux. La fête se déroule tout la nuit et ils ont donc besoin de reprendre des forces pour célébrer dignement le mariage jusqu’à l’aube. Le traiteur oriental doit donc être en mesure de livrer des mets de qualité et gustatifs. Le service se déroule en trois temps, avec la pastilla traditionnelle, qui est une pate feuilletée garnit de poulet et d’amendes. Le plat de viande demande beaucoup de préparation, puisqu’il est composé de couscous, de tajine et de méchoui. Enfin, le dessert et les fruits viennent clore le copieux banquet.

Les invitations au mariage marocain

Les invités sont nombreux. Ils sont conviés à l’aide de faire-part, d’appels téléphoniques ou oralement. Le bouche à oreille est aussi utilisé. Il est rare que le nombre de convives ne dépasse pas la centaine de participants, et c’est parfois tout un village qui célèbre l’événement. Durant la cérémonie, les convives n’ont pas de places attitrées. Chacun s’installe selon ses affinités et évolue au gré des rencontres. La convivialité est de mise durant toute la cérémonie, où chacun profite de la fête. Chacun prend en général le temps de se faire photographier avec le jeune couple sur son estrade.

Les cadeaux de mariage

Les mariés reçoivent des cadeaux de leurs invités. Ce peuvent être des présents matériels, qui constituent le trousseau de la mariée ou encore de l’argent liquide et des bijoux.
La mariée reçoit aussi des présents de la part de son époux et de sa belle-famille, notamment lors de la cérémonie de « la hddiya ».

Les remerciements suite à un mariage marocain

Au Maroc, les mariés se déplacent en personnes pour remercier leurs invités d’avoir assister à leur union et pour leur avoir offert des cadeaux. Ils se donnent une semaine pour visiter leur proches. Les mariés leur offrent parfois à leur tour des présents pour leur témoigner leur reconnaissance. Les mariages marocains célébrés aujourd’hui sont à mi-chemin entre tradition et modernité. Si les jeunes gens européanise pour partie leur mariage, notamment avec la fameuse robe blanche en fin de soirée, ils n’en restent pas moins sensibles aux respects des traditions ancestrales marocaines concernant l’union sacrée du mariage.

15 comments

  1. Le mariage marocain est événement prestigieux, plein de charme et e curiosité. On se lasse pas des festivités de ce grand moment et le maroc a plusieurs facettes dans l’organisation du Mariage.

    • Je m’adresse a tous les hommes et les femmes d’Europe de faire attention parce que c’est du mariage gris surtout les femme du maroc, leur but c’est la migration pour les papiers !!!

  2. Je viens de m’installer au Maroc depuis 2 mois…
    Nous sommes au mois d’Août, le mois des mariages… et franchement, j’hallucine.
    Je suis musulman et à cheval sur les principes islamiques. Je me base sur les textes, et ce que je vois autour de moi, ne me paraît pas si halal que cela…
    Musique, mixité, dépenses d’argent disproportionnées, gaspillage…
    Je crois que si nous reprenons en détails le Saint Coran et la Sunna de notre Prophète-Paix et Bénédictions sur Lui- tout cela n’est pas seulement absent, mais est carrément blâmé…

    • Salam Pierre,

      je suis d’accord avec vous que le mariage oriental aujourd’hui n’a plus grand chose à avoir avec ce qui se faisait dans le temps. Mais je pense que cela dépend des familles. Il y en a qui vont respecter le Saint Coran, celles qui sont toujours ancrées dans les traditions, et d’autres qui le respecteront moins car ils souhaitent un mariage plus moderne, surtout pour la nouvelle génération qui vit à la mode occidentale. Avec le temps, les choses ont évolué, les modes de vie, les mentalités aussi.

      Bien cordialement !

      • Superb article. Malgré la la multiplicité des traditions, les jours de préparations et le jour de mariage, sont toujours l’un des jours du Aariss (marié) et de l’Aaroussa (la mariée) va se rappeler pour le reste de leur vie.

    • Malheureusement je suis tout à fait d’accord avec vous! les gens oublies de plus en plus les valeurs et la symbolique des choses et cours derrière les apparences!

    • Tout à fait d accord avec vous aucune pensée au halal ou haram juste pour égorger le mouton

  3. Je suis bien d’accord avec vous

  4. Selam tout le monde,

    L’article est très intéressant marocaine d’origine j’ai fais récemment mon mariage, c’était plutôt simple et traditionnel. Si certains d’entres vous sont gourmands et veulent diversifier leur buffet, je vous conseille les pièces montées en bonbons halal. Les enfants les ont dévorés et même les plus grands. Je trouve que c’est vraiment une bonne idée !

  5. Avis au pigeon européen de faire très attention les femme du Maroc leur but est uniquement avoir sa carte de séjour et les pension alimentaire se sont des marochienne..

    • réponse à monsieur Laarossi ,

      j’ai pas l’habitude d’insulter , mais je vais faire une exception pour vous,même si vous méritez pas d’être traité comme exception, tu es surement un chien pour traiter les femmes marocaines de marcochiennes , si tu as un problème avec les marocaines va voir un docteur , apparemment elles t’ont fait souffrir .

  6. bonjour; étant invitée à un mariage au Maroc, je voudrais savoir quels cadeaux sont appropriés pour les mariés? merci d’avance

  7. Bonjour combien de temp faut t’il attendre avant le ramadan pour la virginité de sa femme. Je connais une personne qui se marie samedie. Combien de temps doit-il attendre sachant que le ramadan comence le 06/06/2016? MERCI

    • Et cest quoi la relation entre la virginité et le ramadan? ???ce n est pas interdit d avoir des relations sexuelles ente le mari et sa femme au mois de ramadan seulement après coupé le jeune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *