- ORGANISER MON MARIAGE -
mariage tunisien

Les traditions du mariage tunisien

Le mariage tunisien reste très ancré dans les traditions du mariage musulman. Il se déroule sur sept jours consécutifs, durant lesquelles la mariée tunisienne est au cœur de toutes les attentions. Pour l’occasion, elle se pare de tenues toutes plus belles les unes que les autres.

Les fiançailles, préalables obligatoires au mariage

Tous les mariages tunisiens sont précédés de fiançailles. C’est le futur mari qui, accompagné par ses parents, demande la main de sa promise à son père. L’accord obtenu entraîne des zagroudhas dans une explosion de joie, et des versets du Coran sont récités. Les familles déterminent alors ensemble les modalités du mariage, comme sa date, son coût, le lieu des festivités…

Les 7 jours consacrant le mariage tunisien

Les festivités du mariage tunisien se déroulent sur une semaine pleine, riche en rituels, notamment pour la mariée. Elle sera traitée comme une princesse durant ces 7 jours dont apothéose sera son union avec son époux.

Jour 1 : Saboun, le trousseau de la mariée tunisienne

Les éléments qui constituent le trousseau de la mariée sont réunis dès le premier jour des festivités du mariage, par les femmes de la famille. Le trousseau réunit du linge de maison, de la vaisselle, des objets décoratifs, de l’électroménager, des bijoux de famille et tout ce qui peut être nécessaire à l’installation d’un jeune couple.

Jour 2 : Hazzén el farch

Le trousseau de la mariée est finalisé. Son contenu est présenté à toute la famille, après quoi les effets sont soigneusement rangés.
Dans certaines régions a lieu ensuite le chwar. Le trousseau de la mariée est alors apporté dans le futur logement du jeune couple. Les travaux de décoration et d’aménagement débutent aussi, le logement devant être entièrement meublé et la décoration finalisée lors de l’emménagement.

Jour 3 : la cérémonie du hammam

La promise, la laarousa, est accompagnée par les femmes de sa famille et ses amies au hammam. Elle porte un safari, c’est à dire un voile léger, pour dissimuler son visage. Ce cortège féminin se déplace en musique, au son du darbouka, des chants et des danses. Au hammam, des soins de beauté sont prodiguées à la fiancée, pour qu’elle soit époustouflante le jour J. Détente, relaxation et mise en beauté sont au programme, avec les gommages, les masques à l’argile ou encore les soins hydratants qui lui sont proposés.

Jour 4 : la cérémonie du henné

La mise en beauté de la future épouse se poursuit avec la cérémonie du henné. C’est une étape incontournable dans le mariage oriental musulman. Ce rituel est d’une symbolique forte, car le henné serait un gage de chance et de bonheur conjugal. Les tatouages décoratifs appliqués sur ses mains et ses pieds sont confiés à une nekacha. En ce quatrième jour, la mariée est vêtue d’une robe traditionnelle de couleur rouge.

Jour 5 : l’application de harkous

Une couche de harkous, mélange naturel à base de henné, va être appliquée sur les membres de la mariée, pour un tatouage encore plus marqué et noir.
Une fois ses mains et ses pieds ainsi travaillés avec un joli dessin, c’est le reste du corps de la mariée est l’objet de soins. Il est notamment procédé à une épilation intégrale à l’Halawa, une mixture de sucre et de citron. Les échauffements dus à l’épilation sont apaisés grâce à la pierre blanche de Barouk et à de l’eau de rose. La peau est ainsi sublimée, douce et soyeuse.

Jour 6 : Place à la fête avec l’« outeya » ou « outia »

Les futurs conjoints font la fête chacun de leur côté.
La mariée célèbre l’outeya, une fête traditionnelle en présence exclusivement des femmes. Elle est également connue sous l’appellation de « fête de la mariée ». Toutes les invitées, de même que la mariée, sont vêtues de robes orientales et traditionnelles. La mariée se pare de plusieurs tenues traditionnelles au cours de la cérémonie. Selon sa région d’origine, elles pourra apparaître devant ses convives vêtue de quatre robes différentes, dont la caftan, la kessoua ou encore la tabdila. Un photographie oriental est la plupart du temps présent pour immortaliser les souvenirs de cette cérémonie. Le futur mari est quant à lui en compagnie des invités hommes. Ce moment privilégié pour être assimilé à l’enterrement de garçon européen.

Jour 7 : le dokhla, l’officialisation du mariage tunisien

C’est le septième jour que l’union entre les époux sera scellée. Mari et femme sont enfin réunis pour officialiser leur mariage, en compagnie de tous les nombreux convives, qui se comptent par centaines. Les époux revêtent tous deux une tenue traditionnelle pour l’occasion. Le marie offre le bouquet de la mariée à sa femme. Ce geste symbolise la fécondité. Le mariage se déroule assis. Durant la cérémonie, les époux sont installés sur un trône en argent ou en satin blanc, ou un canapé sur une estrade rehaussée.
La fête se déroule en musique. Un repas copieux par un traiteur oriental est servi aux plusieurs centaines de convives réunis pour l’occasion.

Quelle tenue pour un mariage tunisien traditionnel?

Pour sa cérémonie de mariage, la mariée tunisienne doit prévoir plusieurs tenues et robes orientales. Pendant l’outia, elle revêt jusqu’à quatre robes différentes : la caftan, la kessoua (ou keswa) ou encore la tabdila. Le jour du mariage, la mariée se présente devant son époux dans une robe tunisienne. La majorité d’entre elles optent pour une kessoua blanche en satin. Il s’agit d’un ensemble deux pièces, constitué d’un bustier, la blouza, et d’un jupon, la fouta. Tous deux sont magnifiquement brodés de pierres et de perles. Le blanc a une valeur symbolique : la pureté et la virginité.

Les modèles sont variés, grâce au travail minutieux et professionnel de grandes stylistes negafas. Le choix des couleurs appartient à la mariée. Toutefois, le blanc reste la couleur privilégiée pour la cérémonie de mariage religieuse tunisienne, et le rouge est la couleur prédominante pour l’outia. La tenue traditionnelle de mariage tunisien du mari est quant à elle une jebba, confectionnée dans un tissu noble comme la soie. Le mari peut aussi faire le choix d’un costume.

Les conditions du mariage tunisien

Pour pouvoir être célébré, le mariage tunisien nécessite obligatoirement que l’homme soit de confession musulmane. L’épouse quant à elle n’a pas l’obligation d’observer le même culte.
L’homme et la femme doivent tous deux consentir à leur union, sans quoi le mariage ne pourra pas avoir lieu. La cérémonie religieuse se fait à la mosquée, en présence de l’imam. Il est aussi possible, sous réserve de l’assentiment de l’imam, de proclamer l’union chez les parents de la mariée. La mariée est remise à son futur époux par un homme de sa famille, le plus souvent son père ou un frère. Préalablement à la cérémonie religieuse, le mariage civil doit être prononcé. Des témoins de mariage sont présents, et l’officialisation civile est conduite par un notaire ou un officier de l’état civil.

Un rite original pour son mariage tunisien

Le mariage est toujours consacré « pour le meilleur ou pour le pire ». Les habitants de Sfax schématise ce précepte lorsque, à l’issue d’une danse orientale, le jeune couple saute par dessus un poisson. Ce saut conjoint symbolise l’aide mutuelle que les époux se doivent durant leur nouvelle vie commune.

Vous aimez ce produit? Notez le: 
Les traditions du mariage tunisien
5 sur 5 (35 votes)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...

3 avis

  1. J’ai vécu un mariage très mouvementé qui a durer 2 semaines. Mais c’est a faire personne ne le regrette. Barak’Allah ou fik a pr tt c infos

  2. Bonsoir voilà je suis fous dingue amoureux dune tunisienne qui habite Tunisie je suis belge j’étais catholiques maintenant je vais sûrement changer de religion car je l’aime et elle m’aime je vais en décembre cher sa famille et elle me parle de mariage etc j’ai 18 ans si quelqu’un pourraie contacter m’expliquer de tout de A a z svp merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *